Mon MacBook a deux ans !

Mon MacBook a deux ans, c’est le modèle de base, construit fin 2007, il est aussi véloce qu’à sa sortie de l’usine. J’ai fêté dignement son deuxième anniversaire en lui offrant des Mises à jour et deux accessoires, la fête !

par gaelle kermen
janvier 2010

MacBook chat et bureau d'hiver Mon bureau d’hiver, au lit, avec le MacBook sur la petite table en bois que je lui ai faite et la chatte du voisin qui squatte…

Informations matériel :

Nom du modèle : MacBook
Identifiant du modèle : MacBook3,1
Nom du processeur : Intel Core 2 Duo
Vitesse du processeur : 2 GHz
Nombre de processeurs : 1
Nombre total de cœurs : 2
Cache de niveau 2 : 4 Mo
Mémoire : 4 Go
Vitesse du bus : 800 MHz
Capteur de mouvement brusque :
État : Activé

Les MacBook qui sortent maintenant sont plus performants bien sûr. Et moins chers que la valeur initiale du mien. Mais le mien est toujours aussi neuf qu’il y a deux ans.

L’histoire de mon MacBook

Une de mes amies (70 ans) avait acheté ce Macbook, avec mon assistance, sur le conseil de son médecin, pour stimuler son cerveau en perte de vitesse et de mémoire. En fait elle ne l’utilisait pas et je le lui ai échangé contre un tableau dYves Samson, Caribbean Moon, (Hommage à Kevin Ayers, pour son titre de 1973), laque N° 328, 1987, 19×29,5cm, couleurs jaune bleu caraïbes effet de laque fort, bois cadre intégré, Kerantorec, 10-87, presque de la même taille, le Macbook fait 22,5×31,5 cm.

Carribean Moon de Yves Samson 1987
Carribean Moon

Et nous sommes enchantées de nos acquisitions. Quand je vais chez elle, je revois le tableau et quand elle vient chez moi, je lui montre les photos et vidéos de nos voyages sur le MacBook. Nous avons déjà fait ensemble, le MacBook, ma compagne de route, ses chiennes, son auto et moi, plus de 8000 kilomètres de voyages. Et je partage avec elle tellement d’aventures intellectuelles et artistiques que son cerveau et sa mémoire sont stimulés en permanence !

Mon meilleur outil

J’avoue que ce petit bijou, qui me faisait rêver depuis longtemps, a changé ma vie. C’est devenu mon premier outil, c’est pourquoi je publie cet article dans une nouvelle Catégorie de mon blog Kerantorec : Outils. Je détaillerai ensuite mes autres bons outils comme les scies japonaises de chez Dick, ma machine à pain, ma bétonnière, ma brouette, bref mes meilleures amies du quotidien.

Mises à niveau matérielles

Pour son premier anniversaire début 2009, j’ai ajouté 2 Go de Ram supplémentaire pour arriver à 4 Go (c’est sa limite). J’ai changé son disque dur d’origine (80 Go) vraiment trop petit, surtout quand je me suis mise à faire des vidéos sur iMovie. Les MacBooks actuels démarrent à 250 Mo. Le mien a maintenant un disque dur de 320 Go, il est rempli à moitié, 160 Go. L’ancien disque interne me sert de sauvegarde de voyage, dans un boitier Storeva, acquis chez MacWay.

Disque interne
MacBook7

Mises à jour logicielles

Pour ses deux ans, j’ai pu lui faire quelques cadeaux. Je viens de faire les mises à jour en MacOs X Snow Leopard et iLife 09.

Dans la suite iLife j’utilise essentiellement iPhoto et iMovie qui gèrent près de 15.000 photos et 1500 vidéos.

Dans iLife 09 je vais peut-être me mettre à iWeb pour faire un site bien présenté pour mes publications.

Et Garage Band aussi peut-être pour créer moi-même les bandes sons des vidéos eu égard aux problèmes créés par les droits d’auteur sur YouTube. J’ai l’habitude d’être une femme orchestre qui gère tout elle-même…

IDVD me permet de créer des DVD, pour l’instant des vidéos faites pour mon petit fils mais je vais améliorer ma technique pour d’autres diffusions, les amis du Musée de Pont-Aven, dont je photographie et filme les vernissages au musée et les sorties culturelles, les voyages que je fais et qui font l’objet de blogs, et d’autres publications à venir.

Le système Mac Os X

Quand on passe au système MacOs X après avoir expérimenté les systèmes Mac Os du 7 jusqu’au 9, il faut oublier tout ce qu’on sait, tout ce qu’on a appris, tous les automatismes et se laisser guider par la machine, de façon intuitive, ergonomique, sensitive et totalement humaine. Même conseil quand on passe du PC au Mac.

Devant ce système, je reste, depuis deux ans de pratique à une moyenne de 10 heures quotidiennes, émerveillée par son génie humain. Ce n’est pas la technique que j’admire, mais l’intelligence humaine. J’y apprécie aussi le travail des développeurs et la fidélité des utilisateurs qui ont testé et modifié, par leurs réactions, les procédures. Je me sens concernée par cette expérimentation pratiquée depuis 1992 et pour internet depuis 1995.

Le système est devenu simple et efficace. On va sur son Mac pour travailler et créer avec plaisir.

La fiabilité du MacMook

Mon MacBook, produit fin 2007, n’a jamais eu la moindre défaillance, il tourne comme une horloge, encore mieux qu’à l’origine car la gestion de la batterie a été améliorée par les mises à jour successives du système. La batterie tient plus longtemps qu’au début , 3 à 4 heures, maintenant près de 5 heures et je fais beaucoup de vidéos, pas seulement du traitement de texte. La batterie après 677 recharges affiche encore une capacité de 97%.

J’y travaille de 8 à 12 heures par jour, tous les jours.

Le Macbook ne chauffe pas et est totalement silencieux.

Sa taille, sa compacité et son poids me permettent de l’emmener partout avec moi. J’ai fait avec lui près de 8000 kilomètres en train et auto, chez des amis, en famille ou à l’hôtel.

Son prix de base actuel est de 849 euros, pour une bien meilleure configuration que celle d’il y a deux ans qui valait 1049 euros, mais qui pourtant les valait bien. Le rapport qualité/prix de la configuration actuelle est vraiment exceptionnel. Ma fille Mélanie vient de l’acquérir. Ma fille Ana a choisi l’iMac de bureau. Les deux sont enchantées et n’ont qu’un regret, ne pas avoir fait plus tôt ce passage du monde PC au monde Mac.

Des gens qui ont un budget bien plus confortable que le mien (pas difficile, je vis avec 17 euros par jour), me disent que Mac c’est trop cher. Mais ils rachètent des PC à la vitesse grand V. Je me demande donc ce qui est le plus cher. Je suis trop pauvre pour avoir autre chose qu’une Rolls de l’Informatique.

Je n’ai jamais entendu un utilisateur ou utilisatrice Mac dire: « Mon Mac est mort ! » comme j’ai très souvent entendu dire : « Mon PC est mort ! ».

Mac Passion

J’ai acheté mon premier Mac, un LC III, en décembre 1992 et je me suis engagée sur internet en lui offrant un modem Apple Djinn dès le 5 aout 1995.

Je n’ai jamais trouvé que je payais trop cher pour ce que j’avais. J’ai toujours attendu d’avoir le budget pour avoir un Mac et celui-ci est mon troisième, permis par un échange.

Des ami(e)s m’ont donné deux autres machines Apple, un iMac de 2001 et un eMac de 2004, deux Vintages, au magnifique design. Ils marchent tous encore et j’utilise les trois derniers fréquemment. L’iMac indigo est beau comme une sculpture d’art contemporain et l’eMac, qui me rappelle la télévision de Roger Tallon des années 60, m’offre un bon confort pour la saisie de mes cahiers manuscrits, avec, en plus, d’excellents haut-parleurs qui me permettent d’écouter des disques de ma discothèque, enregistrée sur iTunes, pendant que je tape, tape, tape, tous les soirs.

saisie de cahiers 62-65

Mon préféré, c’est le Macbook, véritable prolongement de mon cerveau et de mes doigts. J’apprécie sa couleur blanche, très confortable pour les yeux. Je lui ai fait une petite table en bois et je peux travailler dans mon lit.

Wi-Fi par Airport

La connexion permanente du MacBook à l’Internet par la WiFI a aussi changé ma vie.

Quand j’écris un texte, je peux vérifier un mot dont je ne suis pas sûre en ligne, je n’ai plus besoin de consulter de gros dictionnaires obsolètes, lourds à manipuler, qui m’obligeraient à bouger donc à me déconcentrer.

Par les revues de presse des grands journaux, je suis au courant de ce qui se passe, sans sortir de chez moi ni même de mon lit, ce que j’adore, en fait j’en avais toujours rêvé !

je peux savoir la météo en temps réel, bien avant les bulletins horaires des radios, ce qui m’est bien utile quand je dois travailler dehors, je peux savoir les heures exactes des grandes marées, utiles pour aller à la pêche à pied, ma nouvelle passion.

On m’a déjà objecté que la WiFi c’est « pas bon pour la santé », mais je privilégie le confort immédiat de mes jambes à un hypothétique problème. Et c’est la seule onde qui traverse ma chaumière, je n’ai même pas de télé dont les ondes dans les chambres ne doivent pas être meilleures que celles de la WiFi… Quand je vais en ville, la borne Airport du MacBook me propose en moyenne une quarantaine de réseaux ! Donc je ne suis pas vraiment en zone de risque.

Je songe néanmoins à acquérir bientôt le système CPL, par le courant électrique.

iTunes : radios, podcast, films, musiques

Par iTunes, je peux écouter toutes les radios du monde, podcaster les émissions qui m’intéressent et que j’ai ratées parce qu’elles sont trop tôt, comme celles d’Alain Baraton le Plantiste de France Inter, je peux visualiser mes vidéos, écouter tous les CD de musique de ma discothèque et de nouveaux titres quand je peux en acheter.

Moins de stockage papier, plus de lecture sur écran

J’utilise très rarement l’imprimante, seulement quand je dois fournir un papier officiel, que j’ai tout de suite scanné et conservé sur le MacBook.

Bien sûr je gère mon compte en banque en ligne depuis le minitel en 1984, internet a simplement pris le relais dès que ça a été possible en 1996. Toutes mes factures restent en ligne, comme les relevés de sécurité sociale sur le site AMELI, je ne reçois plus rien en papier.

Depuis 1992 que je suis sur Mac, j’ai pris l’habitude de lire très vite à l’écran. Et je suis mûre pour l’eBook dès qu’une formule sera au point et abordable, j’attendrai sans doute celle d’Apple. D’ailleurs mon macuscrit d’aquamarine 67 a été formaté en « eBook » par piles HyperCard, dès 1995, ça n’a pas intéressé les éditeurs parisiens, je devais être trop en avance, genre extra-terrestre. C’était pourtant confortable à lire à l’écran.

Commandes en ligne

Je sais que beaucoup de mes ami(e)s Facebook sont choqué(e)s quand je parle de commande de livres sur Amazon et défendent les petits libraires de quartier. Mais ce sont des urbain(e)s qui n’ont que quelques mètres à faire pour trouver un libraire ou un magasin. Moi je vis au milieu des champs, des landes et des bois et je n’aime pas sortir de ma chaumière. Le premier libraire est à douze de kilomètres. Quand aux magasins d’accessoires, pour les trouver, je dois aller jusqu’à Lorient, donc faire au minimum 65 kilomètres aller et retour. Autant dire que c’est très exceptionnel. Mais c’est là qu’ont été achetés mon MacBook et celui d’une amie.

Mes ami(e)s bibliophiles du coin commandent tous leurs livres sur Amazon, depuis des années. J’avais fait l’expérience, après la mort de ma vieille amie, Simone Morand (1914-2001), gastronome, musicologue et ethnologue, de commander, pour mes filles, ses livres sur la Gastronomie bretonne dans une Maison de la Presse proche. Je n’ai jamais rien reçu, malgré mes demandes réitérées. J’ai fini par me lasser d’attendre. Maintenant si je tape Simone Morand sur amazon.com, j’ai toute sa bibliographie, 28 bouquins.

La vie évolue avec la technologie et les marchands doivent s’adapter aux nouveaux comportements de la clientèle. Pas l’inverse. Ou alors c’est regretter que le scribe ne soit plus accroupi avec sa tablette d’argile et son stylet, ou que les romans ne s’écrivent plus à la plume d’oie à la chandelle…

Cadeaux d’anniversaires pour les deux ans du Macbook

Bref, je vis bien avec mon MacBook, il a deux ans maintenant et il est plus véloce que lorsqu’il est sorti de l’usine. Avec le minimum, il fait le maximum.

Pour son deuxième anniversaire, pour le remercier d’être un si charmant compagnon de vie, je lui ai offert les mises à jour du système Mac Os X en Léopard des Neiges et la suite iLife 09. Et mon gentil facteur (les commandes en ligne remplacent les factures) vient de me livrer les derniers cadeaux : un vrai sac pour l’emmener partout avec moi, so chic ! very Lady like, et une petite lampe à brancher dans un port USB, pratique pour les voyages.

Parce qu’il le vaut bien !

Sans lui, je ne serais que l’ombre de moi-même. Avec lui, je m’exprime, je vibre, je vis… Je l’aime mon MacBook !

gaelle kermen
kerantorec, janvier 2010

Liens utiles

Apple
MacWay : mon fournisseur internet d’accessoires Mac depuis 1995, jamais le moindre problème.
Lady Khaki sac encore en solde au moment où j’écris.
Le sac en sac à main
Amazon : j’y ai acheté la mise à jour de suite pour 64 euros au lieu de 79 sur le site d’Apple, différence pas négligeable, bon truc à savoir. Livraison en 48 heures, toujours impeccable. Comme je m’étais trompée dans la formule de livraison et que je le leur ai dit, gentiment, mes frais de port m’ont été remboursés, immédiatement. Très bonne relation à la clientèle.
Lampe Led sur port USB Hama
Amazon Kindle store pour acheter mon roman de jeunesse : aquamarine 67 (versions Kindle, mais aussi pour PC, iPhone et iPod Touch)

Prochain article : Les applications du MacBook

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s